Katarina, le paon et le jésuite par Drago Jancar

Katarina, le paon et le jésuite

Titre de livre: Katarina, le paon et le jésuite

Éditeur: Libretto

Auteur: Drago Jancar


* You need to enable Javascript in order to proceed through the registration flow.

Primary: Katarina, le paon et le jésuite.pdf - 25,860 KB/Sec

Mirror [#1]: Katarina, le paon et le jésuite.pdf - 40,186 KB/Sec

Mirror [#2]: Katarina, le paon et le jésuite.pdf - 30,103 KB/Sec

Drago Jancar avec Katarina, le paon et le jésuite

Livres connexes

En l'an 1756, tandis que l'Europe s'abîme dans le premier conflit mondial de son histoire, des créatures surnaturelles survolent la campagne slovène. Des temps obscurs s'annoncent. Sur les routes se croisent armées impériales, pèlerins et aventuriers dans la confusion et l'effroi. Les superstitions gagnent du terrain sur la foi chrétienne. Katarina, jeune Slovène avide d'absolu et frustrée par l'indifférence du capitaine Windisch, se joint au pèlerinage en partance pour la cathédrale de Cologne qui abrite les reliques des Rois mages. Depuis son retour des missions du Paraguay que le Vatican a cédées à la couronne du Portugal, les nuits du jésuite Simon Lovrenc sont hantées par les images d'un paradis noyé dans le sang des Guarani. Désemparé face à la raison d'État et le doute qui désormais l'habite, Simon se rallie aux pèlerins. Le temps est en marche. Aux carrefours de l'Europe en guerre, entre passion et répulsion, Katarina, Simon et Windisch entremêlent leur destin. C'est alors que l'excellence des idéaux se frotte à l'épaisseur de la vie.

Drago Jančar est né le 13 avril 1948 à Maribor en Slovénie. Après des études de droit, il devient rédacteur en chef du journal des étudiants, Katedra. Opposé au régime communiste et à ses gouvernants, il connaît la prison. Scénariste, puis éditeur, il se consacrera ensuite avec génie au roman et à la nouvelle avec des œuvres telles que : L’Élève de Joyce (L’esprit des Péninsules, 2003), Aurore boréale (L’esprit des Péninsules, 2005), Katarina, le paon et le jésuite (Passage du Nord-Ouest, 2009). Cette nuit, je l’ai vue (Phébus, 2014) a reçu l’automne dernier le Prix du meilleur livre étranger.